Actualisé: 24 mai 2024
Nom: Ryzhkova Svetlana Anatoliyevna
Date de naissance: 22 juin 1953
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (2), 282.3 (1)
Phrase: une amende de 480 000 roubles

Biographie

Svetlana Ryzhkova, une habitante de Shuya (région d’Ivanovo), a été poursuivie en raison de sa religion. Que savons-nous de cette femme ?

Svetlana est née en 1953 dans le village d’Aristovo, dans le district de Chouïski, dans la région d’Ivanovo. Il a une sœur et deux fils. Les parents de Svetlana ont toujours été consciencieux au travail. Son père a travaillé comme charpentier dans une usine, puis comme contremaître dans une ferme collective, et sa mère a travaillé comme tisserande toute sa vie. Ils ont également inculqué l’amour du travail à leurs filles. Svetlana a obtenu la profession d’infirmière et travaille dans ce domaine depuis plusieurs décennies.

Svetlana a passé son enfance au village, elle aime beaucoup la nature. Avec ses amis, elle disparaissait souvent sur la rivière, cueillait des champignons et des baies. Svetlana a toujours aimé jardiner, et à ce jour, elle passe son temps libre dans son jardin, à planter et à arroser.

Après l’école, Svetlana et toute sa famille ont déménagé dans la ville de Shuya, où elle a obtenu son diplôme de médecine. Pendant un certain temps, elle a vécu à Saint-Pétersbourg.

Au milieu des années 2000, Svetlana s’est intéressée à la Bible, ce qui, de manière inattendue et paradoxale, a conduit à des poursuites pénales. Elle a eu un choc brutal le 19 avril 2018, lorsqu’ils sont venus chez elle pour une perquisition. Pour préserver les sentiments de ses parents et de ses amis, elle a décidé de ne pas les consacrer aux détails de l’affaire criminelle.

Historique de l’affaire

Des écoutes téléphoniques, l’introduction d’un provocateur, le tournage de vidéos cachées dans les maisons des croyants, c’est le début de la persécution des Témoins de Jéhovah dans la ville de Shuya au printemps 2017. Un an plus tard, le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale en vertu de trois articles extrémistes contre le croyant pacifique Dmitri Mikhaïlov. En avril et juin 2018, les domiciles des Témoins de Jéhovah ont été perquisitionnés : les croyants ont été traités grossièrement, soumis à des pressions et même une fillette de 10 ans a été interrogée. Après les perquisitions, de nouveaux accusés sont apparus dans l’affaire : Elena Mikhailova, Svetlana Ryzhkova, Svetlana Shishina et Alexey Arkhipov. Dmitry a passé 6 mois dans un centre de détention provisoire. En septembre 2019, l’enquêteur a remis l’affaire au procureur, mais un an plus tard, il l’a renvoyée pour complément d’enquête. L’affaire pénale a été portée devant le tribunal en juillet 2021, mais le juge l’a renvoyée au procureur pour révision. Le nouveau procès de l’affaire devant le même tribunal s’est ouvert en mai 2022.