Actualisé: 24 mai 2024
Nom: Mamalimov Pavel Rafitovich
Date de naissance: 12 août 1987
Situation actuelle: Retrait des accusations
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 5 jour dans un centre de détention provisoire

Biographie

Le 10 février 2020, une vague de raids a balayé la Transbaïkalie. Des représentants des autorités ont perquisitionné 50 maisons de croyants, à la suite de quoi Pavel Mamalimov a été envoyé dans un centre de détention temporaire pendant 5 jours, puis relâché.

Pavel est né en 1987 dans le village de Mankovo (région de Tchita). Plus tard, la famille a déménagé en Bouriatie, puis à Tchita. Il y a un frère aîné Igor, la sœur aînée n’est plus en vie. Enfant, Pavel aimait le sport, étudiait assidûment, aidait ses parents dans le ménage.

Pavel est diplômé de l’Université des chemins de fer d’Irkoutsk, puis de l’école des machinistes. Depuis 2010, il travaille comme assistant conducteur de locomotive.

Après avoir appris à quel point les prophéties bibliques s’accomplissaient fidèlement, Paul a été convaincu de l’existence de Dieu. Il aimait le fait que l’application des principes bibliques dans sa vie lui était d’un bénéfice pratique. Dans l’étude des Écritures, il a été rejoint plus tard par son frère aîné Igor.

En 2012, Pavel a rencontré sa future épouse Lioubov, dont les parents lui ont inculqué un désir de vérités bibliques dès l’enfance. Après 2 ans, ils se sont mariés et, en 2017, ils ont eu une fille, que le couple élève à l’aide des principes de la Parole de Dieu.

Les parents de Pavel ne partagent pas ses opinions religieuses, mais sont perplexes face à la persécution de leur fils. Un court séjour dans le centre de détention temporaire a miné la santé de Pavel et il est tombé gravement malade. Les parents et les amis du croyant espèrent que les autorités mettront tout en ordre et mettront fin aux poursuites pénales engagées contre lui.

Historique de l’affaire

Vladimir Ermolaev, Alexandre Poutinetsev, Sergueï Kiriliouk et Igor Mamalimov ont été poursuivis en justice en raison de leur foi en 2020, lorsque les forces de sécurité ont effectué 50 perquisitions à Tchita et dans d’autres villes de Transbaïkalie. Au cours de la rafle, plusieurs croyants ont été arrêtés et deux ont été torturés. Mamalimov, Kirilyuk et Ermolaev ont été placés dans un centre de détention temporaire, où ils ont passé plusieurs jours. À un moment donné, quatre autres croyants ont été suspectés dans l’affaire, mais leurs poursuites pénales ont été abandonnées. Pour avoir organisé des services religieux pacifiques, le Comité d’enquête de la Fédération de Russie a accusé Ermolaev, Putintsev, Mamalimov et Kirilyuk d’avoir organisé les activités d’une organisation extrémiste. Malgré le fait qu’il n’y ait pas eu de victimes dans l’affaire et qu’il n’y ait aucune preuve de crimes contre l’État et l’individu, le tribunal a condamné en 2022 Vladimir Ermolaev, Aleksandr Putintsev et Igor Mamalimov à une peine d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire de 6 à 6,5 ans, et Sergey Kirilyuk à 6 ans avec sursis. La cour d’appel a confirmé ce verdict. Les cours d’appel et de cassation n’ont pas modifié ce verdict.