Actualisé: 15 avril 2024
Nom: Lubin Aleksandr Nikolayevich
Date de naissance: 26 mai 1956
Situation actuelle: Accusé
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire, 43 jour dans le cadre d’une détention provisoire
Limites actuelles: Interdiction de certaines actions

Biographie

À l’été 2021, les autorités ont ouvert une procédure pénale pour leur foi contre le handicapé de 65 ans du groupe II Aleksandr Lubin. Le croyant a été fouillé, puis il a été envoyé dans un centre de détention provisoire, mettant en danger la vie d’une personne âgée.

Aleksandr est né en 1956 dans le village d’Ogonyok (région de Kourgane). Dans sa jeunesse, il aimait le sport : la lutte gréco-romaine et le ski. Aleksandr aimait aussi la pêche.

Après l’école, Aleksandr est diplômé de l’Institut d’ingénierie de Kourgan. Pendant 25 ans, il a travaillé comme ingénieur en sécurité au travail à la Compagnie énergétique sibérienne-ouralienne de Shadrinsk. Actuellement à la retraite.

Aleksandr a épousé Tatiana en août 2001. Elle a travaillé pendant près de 25 ans comme opératrice d’emboutissage à l’usine d’automobiles de Shadrinsk. Dans les années 90, elle a dû occuper 3 emplois pour aider à habiller et à nourrir deux enfants. Tatiana aime tricoter, chanter et danser.

Les difficultés de la vie, la mauvaise santé, ainsi que la condition physique de Tatiana ont incité Aleksandr à commencer à lire la Bible pour sa femme, car elle ne pouvait pas le faire seule - la femme a eu 4 accidents vasculaires cérébraux. Les vérités bibliques l’intéressaient dans leur logique. Les connaissances acquises grâce à ce livre ont aidé les deux conjoints à se libérer du désespoir causé par l’adversité et à changer leur vision de la vie. En 2003, toute la famille a décidé de consacrer sa vie à Dieu.

Aleksandr Lubin a plusieurs diagnostics : une maladie vasculaire grave, l’hypertension, ainsi qu’une maladie auto-immune qui affecte divers organes. Il a besoin d’oxygène humidifié pendant 16 heures par jour. Il est difficile pour un croyant de marcher, et en cas de chute, il est incapable de se relever sans aide. En raison de poursuites pénales, Alexander a perdu la possibilité de recevoir un traitement médical prévu, qu’il suit plusieurs fois par an : rien qu’en 2020, il a été hospitalisé 8 fois.

L’arrestation d’Aleksandr a affecté la mauvaise santé des époux. Tatiana a commencé à souffrir de douleurs aux jambes et elle a dû consulter un médecin. Sa tension artérielle augmente souvent et elle commence à avoir des problèmes cardiaques et d’élocution. En raison des conditions de détention difficiles dans le centre de détention provisoire, l’état d’Aleksandr est devenu critique.

Des proches, des voisins et d’anciens collègues de travail considèrent que les accusations d’extrémisme de l’homme doux sont insoutenables. Ils sont indignés par les mauvais traitements infligés aux croyants. Beaucoup de gens connaissent les Lubin comme étant pacifiques, gentils et toujours prêts à aider les autres.

Historique de l’affaire

En juillet 2021, le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale pour extrémisme à l’encontre d’Aleksandr Lubin, un homme âgé atteint d’un handicap du groupe II. Les forces de l’ordre ont perquisitionné des Témoins de Jéhovah à Kourgan et à Chadrinsk. Lubin a passé 2 jours dans le centre de détention temporaire, après quoi il a été envoyé dans un centre de détention provisoire pendant un mois et demi, malgré le fait qu’il avait besoin d’un traitement hospitalier régulier et qu’il avait des difficultés à se déplacer. Selon les instructions des médecins, Aleksandr devait utiliser une bouteille d’oxygène pendant 16 heures par jour, ce qui était impossible dans un centre de détention provisoire. En août 2021, à la suite d’une demande de la CEDH et de militants des droits humains, le tribunal a libéré Aleksandr du centre de détention provisoire. Ilya Ershov était également accusé dans cette affaire, mais les pièces à charge ont été séparées dans des procédures distinctes. En juin 2023, l’affaire Lubin a été portée devant les tribunaux.