Actualisé: 22 juillet 2024
Nom: Korolchuk Sergey Stanislavovich
Date de naissance: 22 octobre 1967
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire
Limites actuelles: sursis
Phrase: Peine sous forme de 6 ans d’emprisonnement avec privation du droit de s’engager dans des activités liées à la direction et à la participation au travail des organisations publiques pour une durée de 5 ans et avec restriction de liberté pour une période de 1 an, la peine sous forme d’emprisonnement est considérée comme conditionnelle avec une période probatoire de 4 ans

Biographie

À Oussouriysk (territoire du Primorié), Sergueï Koroltchouk est devenu la cible de poursuites pénales en raison de sa foi. Que savons-nous de lui ?

Sergueï est né en 1967 à Vladivostok. Il a une sœur aînée, ses parents et un frère sont décédés. Dans sa jeunesse, il aimait divers sports, le dessin et la pêche. Il est diplômé de l’École militaire supérieure et a servi dans les troupes du KGB de l’URSS. Après sa libération de l’armée, il a travaillé comme chargeur et opérateur de machine dans l’industrie du meuble. Ces dernières années, Sergueï était concierge. Pendant son temps libre, il aime jouer au football et au volley-ball, aller à la pêche, élever des lapins.

En 1989, Sergey a épousé Elena. Pendant un certain temps, ils ont vécu en Ukraine et en Allemagne, mais ont ensuite décidé de retourner dans le kraï du Primorié, où ils vivaient auparavant. Le couple a élevé une fille et un fils, ils ont une petite-fille. Ils étudient la Bible depuis de nombreuses années et l’ont inculquée à leurs enfants. Sergueï apprécie le fait que ce livre explique simplement et clairement ce qui se passe dans le monde et donne un espoir raisonnable pour l’avenir.

La persécution a eu un impact profond sur la vie de Sergueï et de sa famille. Il a perdu son emploi. Les collègues, les amis et les parents sont perplexes quant à la raison pour laquelle cette personne paisible et décente peut être persécutée. Les connaissances et les voisins ne le caractérisent que du côté positif. Sergueï et sa famille s’efforcent de rester optimistes et espèrent que cette persécution injuste prendra fin.

Historique de l’affaire

En juin 2019, dans la ville d’Oussouriysk, des perquisitions ont été menées aux domiciles des paisibles citoyens Sergueï Koroltchouk et Dmitri Titchchenko. Les perquisitions ont été menées dans le cadre d’une procédure pénale engagée en vertu de l’article 282.2(1) du Code pénal de la Fédération de Russie par E. Marvanyuk, enquêteur du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour le territoire du Primorié. Le troisième accusé était Anton Chermnykh, père d’un jeune enfant. L’affaire était basée sur le témoignage de l’officier du FSB K. Rusakov, qui pendant environ un an a suivi les croyants et écouté les conversations téléphoniques de Tishchenko. De l’avis de l’enquête, en rencontrant des amis dans un café pour discuter de la Bible, les hommes ont commis « un crime contre les fondements de l’ordre constitutionnel et la sécurité de l’État ». Les croyants ont été assignés à résidence pendant près de trois ans. En septembre 2020, le juge Dmitri Babouchkine a commencé à examiner l’affaire devant le tribunal du district d’Oussouriyski. La défense a insisté sur le fait que le témoin clé avait fait un faux témoignage, et l’expert Oleshkevich a tiré une conclusion partiale et incompétente. Le 30 novembre 2022, le juge a déclaré les croyants coupables et les a condamnés à six ans de prison avec sursis, et en mai 2023, la cour d’appel a confirmé cette décision.