Actualisé: 22 juillet 2024
Nom: Kalinnikova Olga Feliksovna
Date de naissance: 4 décembre 1976
Situation actuelle: Accusé
Article du Code pénal russe: 282.2 (2), 282.2 (1.1)
Limites actuelles: Contrat d’engagement

Biographie

Olga Kalinnikova, mère de deux enfants, a été poursuivie en justice en novembre 2023 pour sa croyance en Jéhovah Dieu.

Olga est née en décembre 1976 sur l’île d’Iturup, dans la ville de Kourilsk (région de Sakhaline). Elle a une sœur aînée. Leur père travaillait comme chauffeur et leur mère comme ambulancière. Les parents sont maintenant à la retraite.

Enfant, Olga aimait lire et dessiner, pendant un certain temps elle a fréquenté une école d’art et une section de sambo. Elle aimait passer du temps en forêt et en mer, à vélo et en mobylette. Dans sa jeunesse, elle aimait faire de la randonnée.

Après l’école, Olga a obtenu son diplôme en comptabilité, mais n’a pas travaillé dans sa spécialité. À l'âge de 18 ans, elle a trouvé un emploi de concierge-femme de ménage dans une école d'art pour enfants. Elle a étudié à distance à l’Institut de technologie de Moscou à la Faculté de génie civil ; a suivi des cours de japonais et d’anglais, a effectué un stage au Japon. Olga a également suivi un cours d’art et un cours de photographie.

À l'été 1994, Olga a déménagé à Khabarovsk, où elle a rencontré des Témoins de Jéhovah. Ils ont montré dans la Bible les réponses aux questions qui la préoccupaient depuis l’enfance : quel est le sens de la vie ? Pourquoi les gens meurent-ils ? Olga se souvient : « Des explications simples, logiques et compréhensibles pour l’esprit et le cœur tirées de la Bible, ainsi que l’amour, que l’on ne trouve nulle part dans le monde, mais que le peuple de Dieu a donné, m’ont convaincue que j’avais trouvé la vérité. » En 1995, elle s’engage sur le chemin chrétien.

Depuis 1998, Olga travaille comme technicienne dans une station sismique. Elle continue d’étudier les langues, aime lire et dessiner, elle aime être dans la nature avec des amis.

Olga est divorcée. Elle a un fils adulte et une fille d’âge scolaire. Dans le cadre de l’affaire pénale, la croyante s’inquiète pour sa fille et ses parents. Les proches s’inquiètent pour Olga et disent : « Nous comprenons qu’Olga et l’extrémisme sont des concepts incompatibles. » Ils sont indignés par le fait que les autorités persécutent les croyants pacifiques.

Historique de l’affaire

En novembre 2023, dans la ville de Kourilsk et dans le village de Reydovo, des perquisitions ont été menées au domicile de deux femmes croyantes, dont l’une a une fille mineure. L’affaire pénale contre Olga Kalinnikova et Larisa Potapova avait été ouverte un mois plus tôt. Ils ont été accusés de diffuser les enseignements des Témoins de Jéhovah dans la région de Sakhaline. Après 5 mois, les croyants ont également été accusés d’avoir impliqué un résident local dans les activités d’une organisation interdite. Les femmes ont signé un accord d’engagement. En mai 2024, leur affaire a été portée devant les tribunaux. Lors de la première audience sur le fond de l’affaire, le juge s’est récusé.